La 1ère AC d'une longue série

Assemblée Citoyenne du Pays de Fayence n° 1

15 novembre 2019

Salle polyvalente de Seillans

 

– Organisée par le Comité d’Initiative Citoyenne et le Groupe de réflexion issu des Gilets Jaunes du Pays de Fayence
– Cette 1ére AC avait pour but dans un premier temps, de réunir des citoyens afin de recueillir leurs souhaits, leurs idées, leurs critiques concernant diverses thématiques au sein du PdF (transparence financière, circuits courts, production locale, politique agricole, transports…) .
Ensuite, de constituer une Assemblée Citoyenne permanente devenant force de propositions et de décisions auprès des municipalités. Faire prendre conscience aux habitants de leur pouvoir de changement dans l’exercice de leur citoyenneté.
– Quelques mots de bienvenue par Danièle, qui replace cette assemblée dans le cadre global des conclusions du Vrai Débat ayant eu lieu le 8 mars dernier à Callian. Quatre grands thèmes en ont été extraits : justice sociale, justice fiscale, écologie, et pour un véritable exercice démocratique participatif.
Devant  l’impossibilité d’obtenir gain de cause au niveau national (violentes répressions, réponses inadéquates du gouvernement), il est apparu pertinent d’agir au niveau local afin d’impulser une démocratie participative.
– 45 personnes présentes ( hors l’équipe organisatrice) très bon accueil du projet. Spontanément les participants interviennent et font des propositions.
  • Peu de monde en regard des 26 000 habitants du Pays de Fayence. Le fatalisme a-t-il gagné la population ? Son désintérêt est-il né de la volonté des pouvoirs publics de verrouiller le débat démocratique ? Au crédit de cette participation modeste, le peu de moyen de communication pour faire connaître l’évènement et surtout comme toujours une inertie des populations.
  • Absence très remarquée des élus, adjoints et conseillers municipaux pourtant dûment invités. M. UGO maire de Seillans vient dans l’après-midi excuser son absence, il préside le Conseil Municipal ce soir-là. Sur 9 communes, 2 maires se sont excusés. Le maire de Tanneron a décliné l’invitation.
Il apparaît de façon très claire que l’avènement d’un exercice démocratique s’impose : il n’est plus possible, à une époque où les enjeux climatiques et environnementaux nous promettent un futur dramatique, de persister dans une voie qui n’en tiendrait pas compte. Il est également impératif d’apporter des solutions lorsque c’est possible, à la mesure des compétences de chacun. Ces compétences sont multiples. 
Lors de cette soirée les organisateurs recueillent tout d’abord les idées et souhaits des participants et les classent par catégories : vie sociale, vie démocratique, écologie, alimentation…  De nombreuses propositions donnent lieu à des débats instructifs et enrichissants. Parmi celles-ci : le développement de pistes cyclables, l’utilisation de matériaux écologiques dans les nouvelles constructions, la gestion autonome de l’eau, la création d’une coopérative agricole commune…
– Deux producteurs locaux, Loïs Faur, de la Ferme des Cairns et Cécile Messelis, des Jardins de la Rainette, tous deux de Seillans, sont invités par les organisateurs à expliquer leurs méthodes de production. Il apparaît que les producteurs locaux seraient en mesure de fournir les cantines scolaires et les EHPAD en produits bio. La politique agricole actuelle ne favorise pas une juste répartition des terres ni une utilisation profitable de celles-ci.
Bruno Bazire, du collectif « Demain en Pays de Fayence », présente les ateliers participatifs qu’il organise. Les propositions des participants sont regroupées sur un fichier informatique librement enrichi par qui le désire. Une charte, qui sera présentée aux futurs candidats aux élections municipales, sera publiquement signée et constituera un engagement de leur part à prendre en considération les différentes propositions et solutions envisagées. Nos deux démarches sont complémentaires. Site du collectif « Demain Pays de Fayence » : demainpaysdefayence.com
 
– Après un buffet offert aux participants, les organisateurs proposent de concrétiser un projet. Un groupe de personnes décide de créer une « gratiferia », sorte de marché gratuit où on peut échanger des objets, des services, des compétences…   
– La création d’une Assemblée Citoyenne permanente est votée à la majorité des participants. Cette Assemblée aura pour vocation de participer activement au fonctionnement des municipalités, de veiller à la prise en compte des besoins de la population, au respect des contraintes écologiques, à une gestion transparente et dynamique et à la remise en question de fonctionnements obsolètes compte-tenu de l’avenir qui se prépare.  
– Une adresse mail est créée afin de collecter et diffuser des informations ainsi que les dates des futures assemblées : assemblee.citoyenne.pf@gmail.com
Annexe :
Site du collectif Demain Pays de Fayence : demainpaysdefayence.com